Réhausser les sourcils et la peau du front, les fils tenseurs en sont parfaitement capables

Ceci est un article du Blog du Docteur Foumentèze

Les fils tenseurs sont aujourd’hui pourvus de crans d’une grande précision, efficaces tout en restant doux pour les tissus. Ces crans offrent la possibilité de travailler des zones très fines et très précises demandant une grande délicatesse dans le geste. Grâce à cette évolution technologique, nous disposons enfin d’un outil non-chirurgical adapté au traitement du tiers supérieur du visage. Nous pouvons ainsi remonter des sourcils trop bas ou encore traiter la ptose de la peau du front.

1) Remonter les sourcils

Depuis de nombreuses années, l’élévation des sourcils n’était possible qu’en recourant à des techniques chirurgicales comme le lifting temporal ou encore la technique dite de « la pince mannequin ». Il fallait donc en passer obligatoirement par le bistouri et le retrait d’un morceau de peau au ras des cheveux. L’utilisation de fils tenseurs, dont les crans n’étaient pas de qualité suffisante, aboutissait toujours à un effet trop modeste et surtout peu durable.

Ce n’est plus le cas désormais. Les fils tenseurs crantés modernes offre la possibilité d’ouvrir parfaitement le regard du patient et de remonter la queue des sourcils, selon ses envies. Un positionnement adapté élève les sourcils en conservant un visage naturel sans jamais figer les mimiques. Une première différence notable avec le Botox. Une seconde est l’efficacité très supérieure. Les fils permettent de remonter des sourcils jusqu’à 3 ou 4 millimètres alors que la toxine se limite au maximum à 1 millimètre. Le médecin a ainsi plus de latitude pour répondre parfaitement au besoin du patient.

2) Repositionner les tissus affaissés du front

Si la chirurgie présentait bien une solution pour remonter les sourcils, avant les fils tenseurs modernes, ce n’était pas exactement le cas pour l’affaissement de la peau du front. Il existait certes le lifting chirurgical frontal. Cependant, celui-ci a été quasiment abandonné en raison de la zone d’alopécie[1] apparaissant fréquemment au niveau de la cicatrice située dans les premiers centimètres de l’implantation de cheveux.

La pose de fils tenseurs représente donc la seule solution, sans risque d’alopécie ou autres liés à l’incision, pour rehausser durablement et efficacement la peau du front affaissée, notamment au-dessus de la racine du nez. Cette procédure médicale est unique dans sa capacité à corriger ainsi la ptose de la glabelle[2].

Dans les deux cas, les suites sont douces et courtes :

  • Aucune ecchymose,
  • Douleur quasi inexistante,
  • Œdème minime durant 3 à 4 jours

Cette intervention bénéficiant au tiers supérieur vous est proposée seule, associée au traitement des paupières ou encore en complément d’un lifting du visage par fils tenseurs permettant de repositionner vos pommettes et de retrouver votre ovale.

Cliquez ici pour en savoir plus sur la page dédiée aux fils tenseurs

[1] Alopécie :  terme médical désignant une perte de cheveux laissant la peau partiellement ou totalement nue

[2] Glabelle : partie de l’os frontal se situant entre les arcades sourcilières, et au-dessus du nez.