Sport : Un effet délétère sur notre tissu sous-cutané ?

Ceci est un article du Blog du Docteur Foumentèze

Le sport accélère la fréquence cardiaque, mais pas uniquement : il peut aussi entrainer une accélération de notre vieillissement cutané et sous-cutané.

 Le sport peu essoufflant et pratiqué en assez longue durée, encore appelé cardio training, est fréquemment conseillé par les coachs sportifs pour sa vertu de renforcement de notre muscle cardiaque et donc de notre résistance à l’effort, ainsi que par les médecins nutritionnistes et les diététiciens pour bruler nos graisses excessives sous-cutanée avec les effets très positifs que nous connaissons tous sur la silhouette de notre corps.

 Ce que nous savons malheureusement moins est que cette pratique a aussi une incidence négative sur notre visage. En effet en consommant notre graisse sous-cutanée au niveau du visage, nous nous privons ses rôles fondamentaux.

 Le premier est physiologique, celui de la qualité de la vascularisation de notre peau. La vascularisation provient en effet de notre tissu profond.  La peau est la destination finale de notre réseau vasculaire hypodermique. Sans graisse sous-cutanée, moins de vascularisation profonde et par conséquent moins de vascularisation en surface. Nous pouvons dire en raccourci imagé que notre graisse « vascularise » notre peau.

 Ensuite la graisse sous-cutanée nous offre mécaniquement un petit molleton garant d’une belle et régulière tension de la peau.

 Pour s’en convaincre, il suffit d’observer le visage de grands sportifs ou de joggeurs pour constater ce vieillissement apparent de leur visage.

 En conclusion, le sport peut devenir l’ennemi numéro un de votre visage. Que nous le pratiquions pour ses vertus de cardio training, d’amincissement de la silhouette ou pour le mieux-être mental qu’il apporte, il convient, si l’on veut être prévenant envers son visage, de ne pas être excessif.