Médecine esthétique avant 30 ans

Une demande esthétique à cet âge, avant 30 ans, peut surprendre l’entourage, associant, de façon compréhensive mais à tord, la notion de précocité avec celle d’excès. Ceci a malheureusement pour effet de culpabiliser le ou la patiente et de lui faire hésiter à voir son médecin.

1. Ce résultat est d’abord dommageable car il s’agit du meilleur âge pour la prévention. En effet, consulter tôt permet de prendre conscience des habitudes de vie négative pour le vieillissement, de les modifier durablement, et ainsi de limiter le recours postérieur aux éventuelles interventions.

2. Par ailleurs, les résultats de la médecine esthétique ayant désormais un rendu parfaitement naturel, lorsque celle-ci est utilisée intelligemment, il n’y a aucune raison scientifique d’attendre un âge donné avant de se débarrasser des petits défauts perturbant votre bien-être de tous les jours, qu’ils touchent le visage ou le corps.

Visage entier : prévention de la déshydratation (Mésothérapie et Biostimulation), correction de l’ovale

Front et tour des yeux : prévention de l’apparition des rides, sourcils et front affaissés

Nez : bosse ou pointe tombante

Pommettes et sillons : pommettes tombantes et apparition des sillons nasogéniens

Lèvres : augmentation de volume si trop fines, dessin de l’ourlet

Ventre, hanches, cuisses, dos et bras : amincissement

Fesses : galbe