Pendant plusieurs années, j’ai observé des cas d’échecs suite à la pose de fils tenseurs sous peau, au sein du tissu conjonctif.
Ces cas, bien que rares, me préoccupaient. Ils répondaient toujours au même scénario : un résultat immédiat très convaincant qui enthousiasmait le patient, puis s’évanouissait en 3 à 4 semaines apportant frustration, déception et incompréhension tant du côté du patient que du mien.

Il m’a fallu plusieurs années pour en comprendre la raison et identifier le coupable : le tissu conjonctif.

Qu’est ce qu’un tissu conjonctif ?

Le tissu conjonctif peut être comparé à une sorte de toile d’araignée tridimensionnelle constituée de deux protéines bien connues : le collagène et l’élastine.

Ce tissu conjonctif est notre véritable tissu constitutif et s’étend de la surface de nos os jusqu’à notre peau, en traversant le tissu sous-cutané.

Habituellement assez ferme et tonique, il est parfois beaucoup plus laxe, autorisant alors une grande mobilité de la peau qui glisse véritablement sur ce tissu sous-cutané, un peu comme la peau des chiens ou des chats.

Quel problème avec les fils tenseurs ?

Les fils tenseurs sont toujours placés dans ce tissu sous-cutané, couche graisseuse superficielle également appelée hypoderme.

Ils ont pour objectif de repositionner cette graisse ainsi que la peau adjacente à leur emplacement originel.

Néanmoins, en cas de grande laxité du tissu conjonctif faisant le lien entre la graisse et la peau, le repositionnement de ces volumes n’aura quasiment pas d’effet sur la peau.

Nous voici donc arrivés à la cause de l’échec dont nous parlions plus haut !

Une fois l’œdème post-opératoire résorbé, la peau mal maintenue par un tissu conjonctif très laxe reprend sa place initiale, et l’effet « lifting » peut alors être presque perdu.

Existe-t-il une solution ?

Oui, et elle est directement corrélée avec la pose et l’accroche des fils tenseurs. Il est essentiel que les fils crantés soient implantés plus superficiellement, c’est à dire à proximité de la peau.

Toute la difficulté réside alors en une implantation suffisamment proche de la peau pour être efficace mais pas trop pour que les fils de suspension ne deviennent pas visibles pour autant.

L’expérience permet d’y parvenir progressivement et d’offrir aux patients ayant cette particularité anatomique la même qualité de résultats.

Le lifting médical par fils tenseurs est proposé par le Docteur Foumentèze, médecin esthétique à Nice.
Cet acte peut peut-être vous intéresser ou vous poser quelques questions.
N’hésitez pas à contacter le Centre Esthétique Verdi au 04.97.08.46.99 ou à prendre rendez-vous pour une première consultation.

À très bientôt,
Docteur Jean-Paul Foumentèze – Médecin Esthétique à Nice

Le dr Jean-Paul Foumentèze fait partie des médecins de l’Association Française de Médecine Esthétique et anti-âge (AFME) et de la SAMCEP (Société Avancée de Médecine et Chirurgie Esthétique & Plastique). Il est également le co-fondateur de la Société Médicale de Recherche & d’Expertise sur les Fils de Suspension.

Le docteur Foumentèze a réalisé plus de 2 000 poses de fils tenseurs depuis 2002 et il est reconnu comme l’expert de la technique de lifting médical parfils de suspension permanents Infinite-Thread®.

Son équipe et lui-même s’engagent ainsi à offrir des actes et traitements dans le respect des Chartes de Qualité AFME et SAMCEP pour plus de transparence et de sécurité envers le patient.