Fils tenseurs permanents ou résorbables ?

La technique du lifting médical par fils tenseurs résorbables ou fils tenseurs permanents, aussi appelés fils crantés ou fils de suspension, est non-chirurgicale et donc non invasive dans les deux cas de figure. Elle permet de traiter le relâchement et l’affaissement de l’ovale du visage associés à la perte de définition et de continuité de la ligne mandibulaire. Les principales différences entre les fils crantés résorbables et les fils crantés permanents résident dans l’efficacité et la durabilité du résultat ressenti et observé.

Lorsque l’on vieillit, nous avons tendance à penser que notre peau devient plus fine, que notre graisse (ou tissus adipeux) disparaît progressivement et que les volume osseux diminuent. Or, en position allongée, vous remarquerez que ces constatations ne sont plus valables. Pourquoi ? Car nous ne sommes plus soumis aux lois de la gravité.

Ainsi, notre peau ne souffre pas d’un manque de tissus graisseux ou de volume musculaires mais d’un déplacement sous cutané de ces derniers vers le bas. Avec le relâchement de ces tissus profonds, l’ovale du visage devient discontinu et les bajoues apparaissent. Une succession de zones d’ombres et de zones reflétant la lumière apparaît : sillons nasogéniens et plis d’amertumes (pour ne citer qu’eux). Les contours du visage sont moins nets, l’ovale parait moins tonique et la ligne mandibulaire perd de son élégance.

COMMENT REDESSINER ET RAFFERMIR L’OVALE DU VISAGE ?

En traitant directement la cause de ces effets, à savoir ces tissus qui se déplacent et modifient la structure du visage. C’est pourquoi, j’utilise désormais exclusivement les fils tenseurs permanents Infinite-Thread® pour leur qualité, leur efficacité et leur réversibilité absolue. En effet, vous conservez pour toujours la possibilité de faire retirer les fils de suspension posés, sans aucune difficulté et sans séquelle.

Associés à une technique de pose bien rodée, il est tout à fait possible d’obtenir des résultats équivalents à ceux du lifting chirurgical, sans pour autant pâtir d’une éviction sociale prolongée, de cicatrices plus ou moins voyantes ou des conséquences d’une anesthésie lourde.